Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Tête-à-poèmes

Publié par Murielle Compère-DEMarcy (alias MCDem)

13 / 09 / 2014

 

Amour jetable / la nuit

jette encore

son dioxyde

 

Tu

allumes / Aire de Lisses /

un cigarillo /

de l’index-push

des bouches-anus

de l’asphalte

 

Ruban brouillé

Sur la piste du jour / déroule

la bure

mouillée

de ton rhume /

de cerveau /

englué dans la brume

 

Boulevard périphérique

Extérieur-Jour / L’ennui

sectionne à péages

reproduit sur papier-carbone

une version reconstruite

de tes amours / broyés

 

Autoroute atone /

monotone /

ainsi soit-il / Alone

 

On entendrait la plume

d’une buse /

balancer /

sur la clôture

ensoleillée

 

Mon cerveau-réveil compte

l’étendue du règne

des délinéateurs /

Tandis que Tu comptes /

Seule / TES étoiles

dans le mauve tremblé

de ton eye-liner

 

Amours jetables

mouchoir dressé

sur la table repliée

des appétits blasés /

lassés

asphyxiés /  

par tant d’absurdités

Issue

sans voix /

Ce qui reste

Encore /

de la surdité des Hommes

 

                                    M©Dem.

 

11 septembre 2014

Je fais de la résistance

mais j'ai la tête ailleurs

mais j'ai la tête Ailleurs

Ma tête-à

-poèmes repousse

comme l'Hydre de Lerne

rien à faire /

 

Y a Rien à

faire

9 fois comme les Neuf

Muses mais un 9

multiplié

dès qu'on s'aMUSE à la couper /

ma tête-à-poèmes

 

J'ai la tête ailleurs / qui retourne

qui repousse

à Lerne

comme une hydra dans l'eau douce

des cnidaires / /

le cerveau en bouche-anus

dans la tension des /

tentacules "élucidAires"

 

J'ai

la tête ailleurs / qui repousse

les autres & leurs stratagèmes

Ma tête-à-poèmes / à plat-

i sous les poings des problèmes

droit rétabli / "Tiens-toi

bien" / à la verticale

du réveil

 

Je fais de la résistance

mais j'ai la tête ailleurs

à l'Envers

sur le verso de leurs stratèges

show-room en couleur

sans images télévisuelles

dans le processus très personnel

de mon cerveau-phosphore html

Et l'Hydre revient / derechef

derechef / de plus en plus rebelle

et sans chef sur tout sans chef

 

 

Dĕm.

 

 

Me passent les fous / la camisole

sur ma pensée approximative

Mon chien caloporteur /

m'injecte droit dans les yeux

une force inoffensive

 

Callosités du réel

frottées contre mes nerfs d'acier /

fondent entre mes doigts de beurre

Noir /

 

Pain Brut /Brutalité /Abrupte réalité

le doigt d'honneur des A...bru..p!tis

Moi Surmoi EGO particule & poussière

Mentaliste / Rêvaliste

Tourne /retourne

la page

 

La page des réalités

-la leur / leur c-- / sous la lune alitée-

Un pendu sur la page / Jouer à la corde

autour du joug / coupé // net

 

Me passent les fous

la géométrie sans espace*

sur le corps qui me reste /

de glace

Dĕm.

Dĕm.